mercredi 8 mai 2019

Donsköi


Le monastère Donskoï Донско́й монасты́рь a été fondé en 1591 par le tsar Fédor en remplacement de l'église qui abritait l'icône de La Vierge du Don.

Donskoï est un qualificatif attribué à titre honorifique à Dimitri 1er en raison de sa victoire sur les Mongols à Koulikovo, sur les bords du Don. C’était en 1380. Selon la légende, la victoire serait due à l’Icône de la Vierge du Don que Dimitri aurait emportée sur le champ de bataille.

Selon une autre légende la dernière attaque des Tatars de Crimée en 1591 échoua grâce aux prières du tsar Fiodor, devant l’Icône. Les Tatars n’ont alors plus jamais menacé Moscou.

Une muraille fortifiée de 12 tours a été construit autour du monastère entre 1686 et 1711. Au cours de la guerre napoléonienne, le monastère fut à nouveau mis à sac par des troupes françaises. Les reliques du monastère avaient fort heureusement été évacuées à Vologda. Après la Révolution, le monastère fut fermé puis transformé en musée antireligieux. Plus tard, ce musée est devenu une branche du musée d'architecture Schusev et de nombreuses reliques d'églises et de monastères fermés y ont été transférées. Le monastère a été rendu au culte en 1991.
 
Le monastère Donskoï allie la mémoire de la construction de la Russie autour de la principauté de Moscou à celle de la protection de l’Icône de la Vierge du Don.
-


La cathédrale construite entre 1591 et 1593 est dédiée à l'icône de Notre-Dame du Don et est ainsi appelée « cathédrale Notre-Dame du Don » ou encore « vieille cathédrale ». Elle est probablement l'œuvre de l’architecte Fyodor Kon qui travaillait à Moscou à l'époque. La cathédrale comporte un seul dôme dont la base est ornée de rangées de kokoshniks. Un petit clocher pyramidal, en forme de chatior (en russe Шатёр) est attaché au corps principal de l’église.




La Grande Cathédrale a été construite entre 1684 et 1698 dans le style baroque Narychkine. Elle comporte cinq dômes sur de grands tholobates entourés d'une galerie de deux étages. Bâtie par des architectes ukrainiens, d’une forme un peu lourde la différenciant des cathédrales de Russie, elle est un exemple du baroque moscovite.

La décoration intérieure subit l’influence italienne : les scènes bibliques représentées sont des tableaux et non des Icônes. La magnifique iconostase de la cathédrale a été préservée et comprend une copie respectée de l'icône de Notre-Dame du Don (l'original est maintenant conservé à la Galerie nationale Tretiakov)

 













Entre le mur d’enceinte et la cathédrale, l’immense cimetière qu’égayent les arbustes en fleurs abrite les sépultures du Patriarche Tikhon, dernier Patriarche de la Russie impériale, celle des parents d'Alexandre Pouchkine, celle d’Alexandre Soljenitsyne auprès de laquelle une veilleuse brûle inlassablement. 
-
au centre église-portail
dédiée à Notre Dame de Tikvine














tombe de Soljenitsyne

---






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de nous laisser votre commentaire, il sera publié aprés modération