vendredi 10 mai 2019

KOURSK


Un train rapide et confortable nous permet de rejoindre Koursk. C'est une grosse ville de 500 000 habitants qui s'étale sur plusieurs collines. Nous sommes attendus par Svetlana qui sera notre guide et Kseni la traductrice. (pour les joindre https://nasledie-kursk.ru )

Elles nous expliquent que ce n'est pas seulement la bataille de la grande guerre qui doit rendre la ville célèbre, mais aussi son riche passé.


Selon une jolie légende l'impératrice Catherine II se serait arrêtée dans cette ville en revenant de
Crimée. Elle y reçut beaucoup de cadeaux. Or un humble paysan lui fit le seul cadeau qu'il pouvait faire, des pommes qu'il cultivait lui même. L'impératrice fut tellement enthousiasmée par la saveur et la fraîcheur de ces fruits qu'elle ordonna que la pomme devint l’emblème de la ville.

Mais un oiseau est aussi symbole de la ville. C'est le rossignol de Koursk qui se distingue par la beauté et la complexité de son chant. Buffon parle de la "prodigieuse variété de leur ramage". On voit quelques représentations de cet oiseau sur des commerces. Le 18 mai la fête de la ville est placée sous l’égide du chant du rossignol.

La ville se trouve proche de zones d'importantes anomalies magnétiques de Russie. Cela étant probablement dû à la présence d'importants gisements de fer dont certains sont exploités à ciel ouvert dans la région de Belgorod et Geleznogorsk.

La ville est construite sur un promontoire au confluent des rivières Koursk et Touskar. Un fossé (aujourd'hui comblé) d'une profondeur d'une quinzaine de mètres la protégeait au nord. On trouve la première mention écrite de son existence dans des écrits en 1032. Elle est détruite lors de l'invasion Mongole en 1240. Reconstruite elle fit partie du territoire lituanien puis fut annexée par Moscou. Et elle devint un point de garde de la frontière sud de la Moscovie. Placée sur de riches terres noires, le tchernoziom, elle devint un centre céréalier important générant un centre routier et ferroviaire stratégiques.

Lors de la bataille qui porte son nom des 4 juillet au 5 août 1943 la ville subit des dégâts collatéraux considérables.

L' architecture religieuse est intéressante.

intérieur de la cathédrale
La cathédrale de l'assomption (ci-contre et ci-dessous) est bâtie sur le premier lieu de peuplement de la cité surplombant la confluence des rivières. L'édifice a été transformé en cinéma à l'époque soviétique, mais est maintenant rendu au culte. La décoration intérieure est faite de colonnes dorées, d'énormes chandeliers. Un espace central dans le chœur est réservé à l'emplacement du siège de l’évêque.
















 L’église de l'ascension Ilinski (ci-dessous) a une histoire singulière. A l'époque soviétique elle fut transformée en entrepôt de livres en annexe à un énorme bâtiment qui avait été construit collé à cette église du 18ème. En 1992 l'église fut rendue au culte. Mais juste en face de son porche en 1997 se construisit une banque ! Pour que l’église reste visible de la rue la façade de cette banque a été recouverte de verre teinté dans lequel elle se reflète et reste ainsi parfaitement visible des passants de la rue Lénine.

reflet de l'église dans la façade de verre
Iconostase de l'église Ilinski














La cathédrale Sergueivo Kazanski fut édifiée à partir de 1752 à la place d'une construction en bois détruite par un incendie. Les travaux de reconstruction financés par un riche marchand durèrent jusqu'en 1758. Le style de la construction laisse penser que l'architecte Rastrelli pourrait en être l'auteur. La décoration intérieure est d'un style baroque flamboyant. On peut apercevoir tout en haut de l'iconostase une diadème qui fait référence à l'impératrice Catherine.



Iconostase de la cathédrale Sergueivo Kazanski
Les guides attirent notre attention, avec fierté sur plusieurs célébrités dont la statuaire immortalise le souvenir. Ce sont les personnages appartenant à l'histoire de la Russie, comme Nevsky ou Pouchkine, ou encore parce qu'ils sont liés à l'histoire locale : Alexandre Borodine, représenté sur la façade de sa maison natale, le visage tourné vers la statue de son sucesseur, Gueorgui Sviridov dont la statue imposante occupe un jardin de l'autre côté de la rue.

Serguei Sviridov 1915-1998
Alexandre Borodine 1833- 1887



























Alexandre Nevsky
Alexandre Pouchkine
























Au sud de la rue Lénine se trouve l'inévitable place du même nom ou devant le siège de l'Oblast trône un Lénine au bras accusateur .


Place Lénine
la statue de Lénine devant le siège de l'Oblast
rue Lénine
















la "maison des Officiers" reconvertie en théâtre

 ---




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de nous laisser votre commentaire, il sera publié aprés modération