samedi 18 mai 2019

Serpoukhov


Cette petite ville est située sur le confluent des rivières Oka et Nara, à 95 km au sud de Moscou. Serpoukhov est un lieu idéal pour passer une journée à explorer l'histoire de l'ancienne Russie et de la Seconde Guerre mondiale. En 1941, les nazis arrivèrent à moins de dix kilomètres de la ville. Après plusieurs mois de contre-attaques soviétiques, les nazis ont été repoussés.

Vladimir le Téméraire 1353-1410
La ville de Serpoukhov a été fondée en 1339 pour protéger les approches sud de Moscou. Elle fut gouvernée par Vladimir de Serpoukhov un cousin de Dmitry Donskoy. De 1341 à 1456, la ville était le centre de l'apanage de la principauté de Serpoukhov, et en 1462, elle fut annexée à la principauté moscovite. Le Principauté resta en l'état jusqu'en 1456, lorsque le dernier prince émigra en Lituanie. La ville était en permanence menacée par les hordes de Tatars de Crimée et d’autres conquérants de steppe. Il était nécessaire de la protéger. Un Kremlin, a été achevé par 1556.

Après la construction d'une citadelle en pierre, la ville devint une importante forteresse sur la frontière sud de la Russie. Aux XVIe et XVIIe siècles, Serpoukhov était un centre important du commerce et de l'artisanat. Elle est devenue une partie de la province de Moscou en 1708 et une capitale de district en 1781. Au début du XVIIIe siècle, des fabriques de lin apparurent dans la ville, et une industrie textile produisant du drap et du chintz se développa à la fin du siècle. Au milieu du XIXe siècle, Serpoukhov était le plus grand centre textile de la province de Moscou




Sviatoslav le Brave, est un grand-duc de la Rus' de Kiev, de la dynastie des Riourikides. Fils de de la reine Olga, première reine slave chrétienne, il est né en 942 a régné de 962 à sa mort en mars 972.

Il est le premier des dirigeants de la Rus' à porter un nom slave, et non plus nordique comme ses aïeux. Il a considérablement étendu la sphère d’influence de la Rus’ vers l’est au-delà de la Volga, vers le sud jusqu’aux abords de la mer Caspienne et de la Géorgie, ainsi que dans la vallée du Dniepr jusqu’à la mer Noire et dans la profondeur de la plaine du Danube jusqu’au pied des Carpates.


cathédrale de le Trinité

 Le kremlin a été construit sur une colline escarpée qui domine 'une vingtaine de mètres le confluent de la petite rivière Serpeyka et de la rivière Nara. Cependant, au XIXe siècle, la citadelle été en grande partie démolie par les habitants qui utilisaient son calcaire pour construire leurs résidences privées. Il n'en reste actuellement qu'un mur de quelques mètres sans intérêt.

Sur ce sommet nous découvrons la cathédrale de la Trinité, construite en 1696 dans le style baroque de Moscou. En travaux.

Deux monastères sont implantés auprès de Serpoukhov.

Du plus éloigné, sur la rive occidentale de la Nara, nous n’apercevrons que le haut des coupoles émergeant d’épaisses frondaisons. Le monastère Vladychnyi, est un monastère de femmes, l'un des plus anciens monastères russes, fondé en 1360 par le métropolite de Moscou Saint-Alexis. Il enserre la cathédrale Vvedenskii, reconstruite sous le règne de Boris Godunov à la fin du 16 ème et l'église Saint-Georges le Victorieux, avec sa flèche en forme de tente et son réfectoire (construit après 1599). La tradition rapporte que dans l’antiquité, dans l’église Saint-Georges, une bougie s’allumait toute seule devant l’icône du grand martyr lorsque des ennemis attaquaient.

De la colline où était le kremlin nous avons aperçu au loin, sur la rive orientale de la Nara, le monastère Vysotsliy (ci-contre). Ses murs blancs et ses coupoles bleues se détachent au raz de l’horizon au dessus d’un foisonnement de verdure. Nous lisons sur le site de ce monastère d’hommes qu’ « il a été fondé avec la bénédiction de saint Serge de Radonezh en 1374 par le prince Serpoukhov Vladimir Andreïevitch le Brave, cousin et associé du grand-duc Dimitri Ivanovitch Donskoï. Premier recteur du monastère, Saint-Serge établit son disciple bien-aimé, Athanase. »
Le nom du monastère fait référence à la hauteur sur laquelle il est situé. On pourrait comprendre la « haute butte »... C'est un centre de pèlerinage pour l'icône « Le calice inépuisable » (révérée pour débarrasser de l'alcoolisme). Le monastère compte aujourd’hui 10 moines. L'abbé en est Son Éminence Roman, évêque de Serpoukhov




Sur la rive pittoresque de la rivière Nara nous découvrons l’ensemble architectural curieux que forment trois églises alignées sur la crête d’une butte. Une première église, Uspenskaya tserkov, serait datée de 1620. En mauvais état elle est fermée au public. La seconde, Iliinskaya tserkov, (dédiée au prophète Elie) est magnifiquement décorée. La troisième, Troiskaya tserkov, également fermée élève vers le ciel ses cinq tours de briques décrépies couronnées de ravissantes toitures vertes.



la cathédrale Saint Nicolas
et ci-contre son iconostase

















Le blason de Serpoukhov approuvé par Catherine II en 1781 se lit comme suit : "sur un bouclier écarlate, un paon d'or debout sur une colline d'argent ..." .

Son origine remonte peut-être à une prédiction de 1722 qui voulait que "des paons naîtront dans un monastère". En effet, en 1691, le monastère de Vysotsky reçut une offrande de l’Okolnichy Mikhail Petrovich Kolupaev, qui offrait entre autres «… un nid de grues, un paon et une herbe…». Des paons font aujourd’hui encore l’admiration des visiteurs du monastère.

Moins poétique, l'image du paon dans les armoiries a été expliquée de différentes manières :
certains pensaient que cet ancien symbole de l’immortalité, symbolisait le rôle de Serpoukhov en tant que ville fortifiée à la frontière, d'autres que l'éclat de la queue de paon témoignait des tissus colorés produits sur les manufactures de Serpoukhov…

Nous admirons la beauté d’une statue dont les soleil met en valeur la perfection des ciselures.


le Paon de Serpoukhov
le jardin public où trône le Paon















Ce qui frappe c'est la tranquillité de cette ville, l'air est frais et ensoleillé. Nous flânons sur Voroshilova en admirant les parterres de fleurs et la gentillesse des habitants. On ne peut que regretter le silence des guides sur cette charmante ville.

place Lénine
la rivière Nara











place de la gare







Note aux voyageurs : 

de Moscou prendre l'electrichna (kurskaya voksal) 828Rb Trajet 1h30.A l’arrivée les autobus sont devant la gare ferroviaire.

 nous avons trouvé une excellente cuisine dans un cadre agréable et reposant à l'Antalya Анталия  1 -Ya Moskovskaya Ulitsa, 7, Serpukhov, Moskovskaya oblast', Russie, 142200



 

 
















 ----


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de nous laisser votre commentaire, il sera publié aprés modération